La chaîne National Geographic lève le voile sur les secrets des grands naufrages dans la série documentaire « Chasseurs d'épaves »

27 octobre 2021

h4o2doygk1-phpesh864

Paris, le 27 octobre 2021 - A travers le monde, plus de 3 millions d’épaves sont perdues dans les profondeurs des océans, certaines depuis plusieurs siècles. Chacune est une capsule temporelle avec une histoire unique, empreinte d’aventure, d’innovation, de courage et de tragédie. Pour retrouver ces navires et en percer les secrets, des plongeurs, chasseurs d’épaves et archéologues sont à pied d’œuvre et témoignent de leurs découvertes dans la nouvelle série documentaire de la chaîne National Geographic « Chasseurs d’épaves » qui sera diffusée tous les jeudis à 21h à partir du 2 décembre.

hktrxyfskt-phpcmucj4

Dans cette première saison en 10 épisodes, à la croisée de l’investigation et de l’archéologie, « Chasseurs d’épaves » revient ainsi sur certaines de ses découvertes et raconte grâce à une multitude d’experts les récits de navires ayant fait face à de terribles catastrophes et les derniers moments vécus par les passagers. Grâce à des technologies sous-marines de pointe, la série lève le voile sur ces différents évènements, tout en mettant en avant la dimension humaine de ces tragédies.

Parmi les épisodes on retrouve par exemple Innes McCartney, docteur en archéologie sous-marine dans sa quête de trois épaves de U-Boots allemands datant de la première et seconde guerre mondiale. Les terrifiants effets de la bombe atomique sont également dévoilés sous un nouvel angle grâce à une étude exhaustive de différents navires de guerre, mais également grâce à de précieux témoignages. De mystérieuses disparitions notamment celle de « El Faro », un cargo américain, attire l’attention sur le danger de certaines épaves toxiques. La série remonte le temps pour nous aider à découvrir et comprendre certains faits historiques tels que la célèbre et tragique attaque de Pearl Harbor ou encore la tentative ratée de Philippe II d’Espagne de renverser la reine Élisabeth Ier, fait constituant à ce jour, l’un des plus grands échecs militaires de l’histoire navale. 

GUIDE DES EPISODES

Jeudi 2 décembre

21h - Assassins des profondeurs

Nous partons à la découverte de trois épaves de U-Boots allemands datant des première et seconde guerres mondiales en suivant Innes McCartney, docteur en archéologie sous-marine. L’un d’entre eux, UC66, est le tout premier sous-marin allemand coulé par un avion. Quant au second, le sous-marin U87, il a sombré après avoir été percuté par un bâtiment des Alliés. Vous plongerez ensuite dans l’histoire du U-Boot U480, le tout premier sous-marin furtif au monde.

21h50 - Secrets des mers d’Écosse

Pendant la Première Guerre mondiale, deux puissants navires de guerre, le HMS Hampshire et le HMS Vanguard, ont sombré dans des circonstances controversées au large de l’île d’Orkney, au nord de l’Écosse. Après avoir reçu l’accord de l’armée britannique d’aller explorer ce site classé cimetière de guerre, nous pouvons désormais porter à l’attention du public les histoires mystérieuses de ces deux épaves mémorables.

Jeudi 9 décembre

21h - Danger en vue

L’océan est imprévisible et face au danger, seules comptent les décisions prises par l’équipage. Que cache le naufrage du paquebot canadien Empress of Ireland ? Ou la mystérieuse disparition du cargo américain El Faro ? Aidés des dernières technologies et de précieux témoignages, prenons place à bord de ces navires condamnés pour découvrir ce qui les a conduits à la catastrophe.

21h50 - Le sabordage du siècle

Dans le sillage de la Première Guerre mondiale, 74 navires parmi les plus puissants de la flotte allemande de haute mer disparaissent dans les profondeurs de Scapa Flow. Nous suivons des archéologues et des historiens dans leur enquête sur les motifs, le déroulement et l’issue du plus grand sabordage et acte de défiance de l’histoire militaire. Grâce aux témoignages et aux effets spéciaux, vous vivrez le sabordage et la mission de sauvetage comme si vous y étiez.

Jeudi 16 décembre

21h - Invasions ratées

Remontons le temps pour découvrir le déroulement des deux plus grands échecs militaires de l’histoire navale. En 1558, le roi Philippe II d’Espagne rassemble son armada et met le cap sur l’Angleterre pour tenter de renverser la reine Élisabeth Ire. Des siècles plus tard, les Alliés multiplient les erreurs alors que leur flotte est écrasée par l’artillerie turque dans le détroit des Dardanelles. Quant au Bouvet, un navire de guerre français, son naufrage reste à ce jour entouré de mystère.

21h50 - Chroniques de batailles

À travers les témoignages de survivants et les enquêtes menées par des spécialistes, découvrez comment les plus grands navires de guerre ont payé leurs faiblesses au prix fort. Vous constaterez les dégâts catastrophiques subis par le HMS Hood lors de l’une des batailles navales les plus meurtrières de l’histoire. À Pearl Harbor, l’histoire de l’USS Arizona témoigne de la fragilité d’un cuirassé pourtant lourdement armé, devenu cimetière de guerre pour plus de 1 100 hommes.

Jeudi 23 décembre

21h - Froide revanche

Cet épisode relate deux histoires de représailles bouleversantes survenues pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1944, suite à l’attaque de Pearl Harbor, les Américains ont ordonné le bombardement massif de la flotte japonaise sur l’océan Pacifique et la mer Baltique, la vengeance la plus effroyable de l’histoire maritime. Quant au paquebot allemand Wilhelm Gustloff, c’est une torpille tirée par un sous-marin russe qui scella le destin de ses 10 000 passagers.

21h50 - Épaves atomiques

De l’Atlantique au Pacifique, les navires de guerre qui ont rejoint les profondeurs nous livrent leurs secrets sur la façon dont la bombe nucléaire a changé la face de notre monde. Sur l’océan Pacifique, une équipe de scientifiques réalise le tout premier scan en trois dimensions des navires coulés par des explosions nucléaires en 1946. L’examen de ces épaves et le récit des témoins nous montrent sous un nouvel angle les effets terrifiants de la bombe atomique.

Jeudi 30 décembre

21h - Collisions en haute mer

Les collisions en mer se paient au prix fort, tant sur le plan financier qu’en matière de vies humaines. L’exploration de 3 épaves historiques (HMS Curacoa, SS City of Chester et SS Oregon) nous montre les ravages propres à ce type d’accident. Alors que les effets spéciaux reconstituent ces événements, des historiens et archéologues nous en expliquent les principales causes à travers la planète, sans oublier l’aide précieuse apportée par la technologie et les réglementations.

21h50 - Épaves toxiques

Plusieurs milliers d’épaves de la Seconde Guerre mondiale constellent le plancher océanique à travers le monde. Aujourd’hui, 75 ans plus tard, l’infatigable puissance de l’océan a transformé ces jadis glorieux navires en un tas de ferraille en décomposition. Dans cet épisode, nous découvrons deux navires aux cargaisons dangereusement toxiques. Gisant au fond de l’océan, ces colosses sont de véritables bombes à retardement et personne ne sait exactement quand ni comment viendra leur explosion.

En France, la chaîne National Geographic est disponible dans les offres Canal + (Canal + chaîne 115, Free (TV by Canal) chaîne 60).

###

À propos de National Geographic Partners

National Geographic Partners LLC (NGP), entreprise commune entre National Geographic et Disney, s’engage à présenter des contenus scientifiques et ambitieux de qualité au travers de différents canaux de communication. NGP comprend les chaînes de télévision de National Geographic (National Geographic Channel, Nat Geo Wild, Nat Geo Mundo, Nat Geo People), les ressources médiatiques, les magazines National Geographic, les studios National Geographic, les plateformes de médias numériques et les réseaux sociaux ; les livres, les plans, les médias pour enfants, les voyages, les expériences et les événements mondiaux, les activités de vente d’archives, de licence et de e-commerce. Depuis sa création (1888), National Geographic Society (une organisation à but non lucratif) a pour objectif d’approfondir la connaissance et la compréhension du monde et s'engage désormais à aller plus loin, à repousser les limites pour les consommateurs… tout en touchant des millions de personnes à travers le monde, dans 172 pays et en 43 langues. National Geographic Partners reverse 27 % de ses recettes à la National Geographic Society pour financer des travaux dans les domaines de la science, de la découverte, de la conservation et de l’éducation. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.nationalgeographic.fr    

Fichier attaché

Contact Presse